Erdogan : pourquoi mobilise-t-il les islamistes contre la France ?

Depuis quelques mois, de vives tensions s’accumulent entre la France et la Turquie. La montée de ces attaques n’est pas sans conséquence entre ces deux pays. Les relations diplomatiques sont actuellement fragilisées. L’Islamophobie et le racisme qui ne cessent de croître en France sont l’une des raisons majeures de ces attaques verbales. Dans cet article, nous vous parlerons des soubassements de cette discorde diplomatique.

L’islam le sujet majeur

La France est le pays d’Europe qui abrite la plus grosse communauté musulmane. De ce fait, depuis son accession au pouvoir, le président français Emmanuel Macron s’inquiète de cette entremise islamiste. Il a donc pris plusieurs décisions pour faire la part des choses avec cette religion mal vue en France. À cet effet, le président Macron à déclarer qu’il est nécessaire de « structurer l’islam », mais aussi de penser à un « séparatisme islamique » en France.

Dans cette optique, la France décline toute implantation des écoles turques sur son territoire. Face à ces propos, le président turc Erdogan exprime une colère verbale. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est l’assassinat de la française Conflans-Sainte-Honorine. En effet, la France qualifie cette mort d’un assassinat bien organisé par la Turquie. Ce meurtre crée ensuite une vive tension entre ces deux pays. Par ailleurs, il faut aussi notifier que l’islamophobie ne cesse de grandir en France. Ce constat est bien une réalité et ne cesse de mettre l’avenir des musulmans vivants dans ce pays en difficulté.

Autres raisons probables

Depuis plusieurs mois, d’autres dossiers opposent Macron et Erdogan. En effet, durant les conflits entre la Turquie et la Grèce au sujet de l’exploitation pétrolière, la France a vivement soutenu la Grèce par la présence intense de militaires français. Aussi, la responsabilité criminelle de la Turquie dans le conflit libyen, en est un autre pan. Ainsi donc, connu pour sa piété, Recep Tayyip Erdogan exprime sa colère verbalement. Il invite au boycott des produits français par les musulmans.